Crédit photo en-tête de page : Geodis

De Valenciennes à Hanoï, un métro sur la route, les mers et les rails

Découvrez le périple des nouvelles rames du métro de la capitale vietnamienne. D’une usine Alstom à Valenciennes en passant par la Malaisie jusqu’à Hanoï, retour sur un défi logistique de taille, relevé par nos équipes de Geodis en étroite collaboration avec Alstom.

Publié le

Lecture 2 min.

C’est un impressionnant ballet de convois exceptionnels qui se déroule sur les routes du nord de la France. Les nouvelles voitures de la ligne 3 du métro de Hanoï, fabriquées à l’usine Alstom de Petite-Forêt, située à Valenciennes sont actuellement acheminées, deux par deux, jusqu’au port de Dunkerque. À la manœuvre : nos équipes  « Projets industriels » de Geodis.

Champs-Elysées, la première étape

Quatre voitures ont quitté la France, début décembre, à bord du navire Champs-Elysées. Le plus gros porte-conteneurs au monde à fonctionner au gaz naturel liquéfié a mis le cap sur Port Kelang, en Malaisie.

De là, l’opérateur CMA CGM, qui assure le transport maritime pour le compte de notre société Geodis, doit transborder l’imposante cargaison vers Haiphong, un grand port situé à 190 kilomètres de la capitale vietnamienne. Les premières voitures arriveront ainsi à Hanoï dans moins de deux mois.

Le transport de chaque voiture requiert un convoi routier de plus de 30 m de long. Et compte-tenu des contraintes d'espace sur le site de déchargement, une coordination minutieuse est nécessaire pour garantir une opération sûre et sans dommage.

Vu Huynh, chef de projet industriel de Geodis, chargé de l'opération de livraison au Vietnam.

Garantir une livraison sûre et sans dommages

Au total, quarante voitures représentant 10 000 m3 de chargement vont être acheminées, en dix voyages, par routes, mers et rails au Vietnam d’ici la fin du 1er semestre 2021. Entre l’acheminement en convoi exceptionnel, la manutention portuaire, la livraison sur le site de destination et l'ingénierie du transport… Le défi est de taille pour nos collaborateurs qui doivent également gérer les restrictions imposées par la Covid-19 et disposer d'équipements de levage spécifiques dans les trois ports du périple.

10 000 m³ de chargement acheminés vers Hanoï

Une préparation minutieuse

« C'est une opération minutieuse que nous avons préparée en étroite collaboration avec notre client, le fabricant Alstom, pendant plusieurs mois », précise Johann Taccoen, directeur régional adjoint « Projets industriels » de Geodis. « Notre objectif, poursuit-il, est d’assurer que les marchandises arrivent à destination en toute sécurité et dans les meilleurs délais. Les compétences de nos équipes pour obtenir des temps de transit fiables, contrôler les coûts et garantir les normes de sécurité ont été déterminantes. »

  • Les rames du nouveau métro de Hanoï sont embarquées sur le CMA CGN Champs-Élysées », le plus grand porte-conteneurs au monde propulsé par du gaz naturel liquéfié avec ses 400 m de long.

  • Chaque voiture fabriquée par Alstom est expédiée de Valenciennes jusqu’au port de Dunkerque à bord d’un convoi exceptionnel de 30 m de long.

  • Au total, quarante voitures représentant 10 000 m³ de chargement vont être acheminées, en dix voyages, par routes, mers et rails au Vietnam d’ici la fin du 1er semestre 2021.

  • Les équipes de Geodis assurent la livraison du nouveau métro de bout en bout. Moins de deux mois sont nécessaires pour acheminer deux voitures dans la capitale vietnamienne depuis le nord de la France.

  • Le transport des rames du métro de Hanoï est un défi logistique de taille pour nos équipes de Geodis. Une coordination minutieuse est nécessaire pour garantir une opération sûre et sans dommage.

1/5