Une navette autonome 100% électrique au Canada

Pour la première fois, une navette sans conducteur est expérimentée dans la ville de Candiac, au Québec. Keolis est à l’initiative de ce projet-pilote.

Une première dans l’espace public canadien

Keolis et son partenaire français Navya, spécialisé dans la conception de véhicules sans conducteur, vont expérimenter une navette autonome 100% électrique à Candiac, au Québec. Celle-ci est mise en circulation pour une durée de douze mois dès le mois de septembre. Grâce à son système d’analyse de l’environnement en temps réel, la navette va pouvoir cohabiter avec les autres automobiles sur la voie publique.

Emmener les habitants sur leur lieu de travail

Cette navette autonome complète le réseau de bus existant dans cette petite ville de 21 000 âmes. Elle effectue un parcours de 2 km avec plusieurs arrêts afin de permettre aux habitants de Candiac de rejoindre le terminus d’autobus pour se rendre sur leur lieu de travail.

Du fait de la neige, le service aux voyageurs sera interrompu pendant l’hiver, mais la navette circulera toutefois sans passagers dans le cadre d’un projet de recherche et développement.

Keolis et Navya en pointe sur la mobilité autonome partagée

Cette expérimentation sur le sol canadien est le dernier projet-pilote mené par les deux entreprises françaises. En septembre 2016, les partenaires avaient déjà lancé à Lyon Navly, le premier service de transport par navettes autonomes au monde. Lors du dernier Consumer Electronics Show de Las Vegas, leur prototype de taxi sans conducteur a aussi fait forte impression. Avec ce nouveau programme à Candiac, Keolis devient le premier opérateur à exploiter cette technologie en Amérique du Nord.

Keolis et Navya, une association qui roule

La voiture autonome, c’est :

  • 6 projets majeurs1
  • 40 000 km parcourus
  • 110 000 passagers transportés en France et à l’étranger

1 Paris (la Défense et Roissypôle avec ADP), Lyon (Confluence), Las Vegas, Londres et Candiac.