Crédit photo en-tête de page : Seb Godefroy

Bouclier tarifaire : nos engagements pour contrer la hausse des prix

Malgré une augmentation des coûts de près de 13% pour la circulation des TGV en 2023, SNCF Voyageurs a décidé de ne pas répercuter l’équivalent de cette hausse sur le prix de vos billets TGV. Voici tout ce que vous devez savoir sur notre bouclier tarifaire.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 4 min.

Afin de préserver l’attractivité du train et le pouvoir d’achat de notre clientèle loisirs ainsi que celle des voyageurs les plus sensibles aux fluctuations de prix, nous mettons en place un bouclier tarifaire pour la grande vitesse en 2023.

Concrètement, ce bouclier tarifaire TGV permettra de limiter la hausse du prix moyen payé par les voyageurs à 5%. Ainsi, SNCF Voyageurs prendra à sa charge la majorité de l’effort et n’en fera porter qu’une part minorée dans le prix payé par les voyageurs. En effet, si nous avions répercuté sur nos prix l’intégralité des coûts supplémentaires, l’augmentation des prix devrait avoisiner 13% en 2023.

Par cette mesure, nous maintenons ainsi une augmentation moyenne en-dessous du niveau de l’inflation constatée en 2022 et prévue en 2023 et se situant aux alentours de 6,2%. Sachez que les voyageurs OUIGO, notre offre à grande vitesse low-cost, et les bénéficiaires de la carte Avantage ne seront pas concernés par l’augmentation.

À noter, les tarifs des trajets INTERCITÉS vont également augmenter de 5 %, sous réserve de validation par l'État, tandis que les tarifs des TER sont fixés par les régions.

  • 180 %

    de hausse prévisionnelle du coût de l’énergie pour les TGV entre 2022 et 2023

  • 1 M

    de billets grande vitesse par mois seront proposés à moins de 25 euros

  • 5 %

    de hausse moyenne du prix des billets de TGV, en-dessous de l’inflation

  • Les bénéfices liés à la carte Avantage sont maintenus

Encourager la préférence pour le train

Avec l’explosion du prix de l’énergie et les répercussions de l’inflation sur la plupart de nos coûts, nous faisons face à une hausse très importante du coût du TGV en 2023. La hausse prévisionnelle du coût de l’énergie pour les TGV est ainsi de 180% entre 2022 et 2023. Les autres postes de coûts sont quant à eux en augmentation de 6% en moyenne, en cohérence avec l’inflation. Face à cette situation, nous aurions pu faire le choix d’une réduction de notre offre de TGV ou renoncer à nos investissements. Ce ne sera pas le cas : SNCF Voyageurs souhaite ainsi accompagner la demande croissante de mobilité écologique, encourager le report modal vers un moyen de transport décarboné et continuer d’investir, notamment dans le renouvellement de la flotte de nouveaux TGV, avec un demi-milliard d’euros investis en 2023.

Nous avons pris en compte le pouvoir d'achat des Français. Nos 5% d'augmentation sont une moyenne. Il y a beaucoup de prix auxquels nous ne touchons pas.

Jean-Pierre Farandou, Président-directeur général de la SNCF

Nos 4 mesures pour limiter la hausse tarifaire

La mise en place de notre bouclier tarifaire repose sur les 4 mesures suivantes :

  • Les grilles des prix minimums TGV INOUI et OUIGO ne seront pas augmentées : cela permettra notamment de continuer à proposer des petits prix, en particulier lors des ouvertures des ventes, au même niveau qu’actuellement.
  • Les grilles des prix OUIGO n’augmenteront pas : notre offre à grande vitesse low-cost représentera, en 2023, plus de 20% de l’offre TGV, avec plus de la moitié des billets vendus à moins de 25€. En moyenne, ce sera donc plus d’1 million de billets par mois qui seront proposés à moins de 25€.
  • Les bénéfices de la Carte Avantage, qui concerne aujourd’hui plus de 4 millions de clients, seront maintenus : gel du prix d’achat de la carte en 2023 à 49€, qui restera ainsi préservé au même niveau depuis son lancement en 2021. Mais également maintien des taux de réductions (-30% minimum pour les adultes et -60% pour les enfants), et garantie des prix plafonnés en 2de , même au dernier moment et aux périodes de pointe.
  • Les prix des abonnements Max Jeune et Senior resteront bloqués à 79€ par mois.

Des prix plafonnés inchangés

Afin de renforcer l’effet protecteur de la carte Avantage, en particulier durant l’été 2023, le niveau des plafonds fixés en 2021 lors du lancement de la carte seront préservés jusqu’en septembre 2023. Ils restent ainsi gelés jusqu’à la rentrée de septembre 2023 à 39€ maximum pour les trajets de moins de 1h30, 59€ pour les trajets de moins de 3 heures, et 79€ pour les trajets au-delà de 3 heures. Ces plafonds ne seront pas susceptibles d’évoluer avant cette date.

Une augmentation des grilles de prix maximum

Cette augmentation du prix moyen sera notamment rendue possible par l’augmentation des grilles des prix maximums. Cette évolution sera la première depuis 8 ans (hors mises en service des nouvelles LGV Est, Sud-Ouest et Bretagne) et concernera uniquement :

  • les tarifs pros (Business 1re, Tarif Liberté à l’exception du prix de la carte qui reste bloqué et tarifs Offres entreprises)
  • les abonnements Max Actifs et forfaits
  • les paliers maximums des tarifs loisirs TGV 2de et 1re
  • les évolutions dans les conditions générales de vente notamment sur l’échange/remboursement1.

1 La gratuité de l’échange ou de l’annulation sera décalée de J-3 à J-6 et les frais d’échange et remboursement passeront à 19€ (contre 15€ actuellement). Cependant, les conditions d’échange et de remboursement restent encore très souples, et SNCF Voyageurs garde le principe d’une gratuité totale de l’échange ou du remboursement jusqu’à une semaine avant le départ. Elles restent également avantageuses par rapport aux pratiques du secteur des transports, notamment en termes de conditions d’annulation et de remboursement.