Crédit photo en-tête de page : Seb Godefroy

En gare et à bord des trains, respectons-nous

Découvrez notre campagne destinée à sensibiliser le public aux effets néfastes des atteintes et outrages que subissent nos collaborateurs dans leur travail au quotidien.

Publié le | Mis à jour le

Lecture 2 min.

C’est un chiffre glaçant. Chaque jour, près de deux agents de la SNCF sont victimes, dans l’exercice de leur métier, d’un accident de travail pour atteinte ou outrage.

Face à l’ampleur de ces incivilités du quotidien, responsables de 23% des accidents de travail avec arrêts au sein de SNCF Voyageurs, nous lançons une campagne de sensibilisation. Parce que le respect d’autrui est une des clés du vivre-ensemble.

  • 7500

    c’est le montant d’une amende pour outrage à l’égard d’un agent

  • 6

    mois d’emprisonnement, c’est la peine encourue

Vous trouvez ça violent ? Nous aussi.

Des actions préventives sur tout le territoire

SNCF Voyageurs prend le sujet très au sérieux et met en œuvre une série d’actions concrètes pour les prévenir et y remédier. Parmi elles :

  • Nos agents sont systématiquement formés à prévenir ces situations et se protéger.
  • Nos agents en relation avec les clients sont équipés depuis septembre 2021 d’une application d’alerte en cas d’extrême urgence.
  • 1800 agents assermentés ont également accepté de participer à une expérimentation et sont équipés de caméras piétons. Au-delà de l’effet dissuasif lié au simple port de la caméra, le déclenchement d’un enregistrement permet d’apaiser la grande majorité des situations et de revenir à des échanges plus sereins et à un voyage apaisé. Par ailleurs, en cas de dépôt de plainte, l’enregistrement permet d’identifier les auteurs du fait et de faciliter l’enquête de police.
  • Nous réalisons des diagnostics sur certains sites prioritaires en lien avec les acteurs locaux (mairies, associations, préfectures, etc.) et sociaux.