Imprimer la page
Partager la page
SNCF
Du sandwich SNCF à la restauration innovante
BREVE - SNCF
Publié le 31/05/2013 à 14h04

Ouverture d’un restaurant signé d’un grand Chef à Saint Lazare, nouveaux prestataires, points de vente d’un genre nouveau en gare, distributeurs automatiques dans les trains de nuit, SNCF fait feu de tout bois pour rénover sa restauration.

Le fameux sandwich SNCF pourrait bien avoir vécu. Ou en tout cas sa recette. C’est ce qu’il faut retenir des initiatives multiples prises par ses différentes entités. Ces dernières années, nombre de Buffets de la gare ont fermé leurs portes et SNCF cherche à adapter l’offre de restauration en gare ou embarquée aux nouveaux temps de trajets de ses clients. De nouvelles enseignes qualitatives apparaissent, Starbucks, Paul, Costa Coffee, et de nouvelles propositions sont développées comme le service à la place dans les Lyria, Eurostar ou Thalys.

Pour les autres lignes, plusieurs pistes sont envisagées, des chariots ambulants à des wagons-bars du XXIè siècle. Un défi herculéen quand on connaît le nombre de gares et le fait que plus de 800 trains quotidiens embarquent un service de restauration.

SNCF souhaite que le sandwich dans le train ne soit plus vécu comme obligatoire, mais comme une option, en proposant une restauration à bord variée et adaptée aux temps de trajets et à chaque catégorie de clientèle. Du coup, elle mise sur les produits naturels, des plats simples avec un retour à la cuisine française voire régionale, notamment dans les TGV. Un menu tout bio est également désormais proposé. Sur iDTGV, les coffrets repas Very’inBox sont livrés à la place avec des gammes plus tendances. Et on a encore rien vu. Le marché de la restauration ferroviaire est en train d’effectuer un virage à grande vitesse, comme en témoigne la montée en gamme du service à bord d’Eurostar ou l’arrivée du Chef triplement étoilé Eric Fréchon en gare Saint-Lazare.