Imprimer la page
Partager la page

Un étonnant crocodile a pris place
Sur le toit de la gare de Lens

Publié le 11 juillet 2018 à 15:58

Richard Orlinski est un sculpteur français devenu célèbre pour ses sculptures animales au style très reconnaissable. L'artiste expose une série de sept oeuvres dans le bassin minier, dont un crocodile rouge posé sur le toit de la gare lensoise.


Les agents, clients et voyageurs de Lens et les passants du quartier de la gare l’auront très probablement remarqué, un flamboyant et surprenant crocodile rouge a été installé fin juin sur le toit. Une œuvre réalisée par le sculpteur contemporain français le plus vendu à l’international dans le cadre de Safari By Richard Orlinski, organisé à travers le bassin minier. La gare de Lens au style Art-déco avait toute sa place dans l’un parcours dont le but est de mettre en lumière les richesses du territoire.

D’autres sculptures animalières sont visibles sur six sites participants, notamment sur le parvis de l’ancienne Banque de France à Lens ou encore au Parc des Îles d’Hénin-Beaumont.


La gare de Lens, entre tradition et modernité

C’est la gare de Lens, avec ses 5000 clients par jour et son classement au titre de monument historique depuis 1985, qui a retenu l’attention de l’artiste. Et pour cause, son style art-déco et ses ferronneries, témoins du passé des mineurs, s’accordent avec la couleur du crocodile.
La rénovation de la gare fut réalisée en totale prise en compte du passé et de l’origine de la gare, dans le respect des couleurs d’autrefois et des matériaux d’antan, avec l’aide d’architectes et des archives SNCF pour adapter les teintes afin d'obtenir un aspect identique. La fresque en mosaïques qui représente les étapes de la vie des miniers, les "gueules noires", a été rénovée dans le même esprit de conservation de son aspect originel.