Imprimer la page
Partager la page

DES START UP DANS LE CALAISIS

Il n’y a pas de fatalité, l’attractivité d’un territoire, ça se travaille. C’est ce qu’on se dit lorsqu’on voit les résultats concrets obtenus par SNCF Développement dans ce bassin d’emplois, comme la création d’un accélérateur de jeunes pousses.


En avril dernier, SNCF signait avec les autorités locales une convention pour aider à la création d’emplois sur le bassin du Calaisis, avec pour objectif principal l’accompagnement de 400 créations d’emplois sur 3 ans. Pour cela, SNCF Développement a déployé son programme « Entrepreneur soutenu » en partenariat avec les acteurs locaux. En quelques mois, 38 créations d’emplois ont été programmés, les projets de 9 créateurs d’entreprise déjà accompagnés.

145 k€ ont été engagés sous forme de prêts participatifs et 54 k€ sous forme de subventions auprès d’entrepreneurs ou de TPE locaux. SNCF Développement a déjà également investi 140 k€ pour participer au financement d’études de faisabilité pour des projets territoriaux structurants. D’autres études sont en projet pour accompagner 60 emplois nouveaux.

Ce n’est pas tout. SNCF Développement a annoncé en octobre dernier l’implantation d’un accélérateur de start-ups dans le Calaisis. Réalisé en collaboration avec Dojoboost, déjà présent à Paris, et la CCI Côte d’Opale, il ouvrira ses portes à la première promotion en septembre 2013. L’objectif est de faire naître une nouvelle dynamique porteuse de projets innovants sur le territoire et d’aider de jeunes entreprises du digital à se créer, se développer et bien entendu créer de l’emploi, 150 dans les 3 ans. Un projet ambitieux qui fédère tous les acteurs du territoire, et qui devrait également donner de nouvelles perspectives aux jeunes formés dans la région.


SNCF Développement accompagne les start-up et les autres !

Parmi toutes les jeunes sociétés que la structure soutient, figurent plusieurs jeunes pousses prometteuses, parmi lesquelles Mesagraph (leader dans l’analyse en temps réels des flux Twitter, à l’origine de l’Observatoire de la Social TV), Studyka (plateforme d’open innovation, organisatrice du Challenge Ville de Demain), Youboox (plateforme d’accès gratuit aux livres numériques), ou encore Joul (start-up spécialisée dans le partage en temps réel d’informations géolocalisées qui lance en janvier 2013 son application de géolocalisation collective en temps réel, ZoomZoomZen), créée par un ancien cheminots. Mais il n’y en a pas que pour la high tech. Par exemple SNCF Développement a apporté 82500 euros à SLD (Pays de Langres) pour la création de 11 emplois dans la création, la fabrication, l'assemblage, l'installation et l'animation de décors dans l'évènementiel, ou encore 37500 euros à My Cash (Calaisis) pour 5 emplois créés sur le territoire.


Stéphane Legrand, Gérant de My Cash

« Je n’aurais pas pu ouvrir les portes de mon magasin en décembre 2012 à Calais sans le soutien de SNCF Développement. A la suite de la fermeture de Sea France, ils se sont sentis concernés par l’avenir industriel de la raison et c’est dans ce cadre que j’ai pu obtenir un prêt allégé. Pourtant, je n’étais pas a priori concerné, puisque je n’ai jamais travaillé pour la SNCF. Mais mon père était salarié de Seafrance. Et comme moi qui suis né ici, j’ai apprécié la volonté de SNCF Développement de faire quelque chose pour une zone sinistrée où je suis né et j’avais envie d’entreprendre. Ils cherchent clairement à faire entrer Calais dans une dynamique vertueuse en termes à la fois sociaux et économiques. Et ils savent de quoi ils parlent en matière de finance et de développement ou de marketing, ils m’ont bien aidé. SNCF est très impliqué, ils ont de bonnes idées. Leur démarche va dans le bon sens. Ils prennent en considération l’environnement de l’entreprise aidée et ses parties prenantes. Je dirais qu’ils s’impliquent comme dans une relation de parrain à filleul ».

> Contact presse

Pour plus de renseignements, contactez Caroline Collier, attachée de presse SNCF, au 01 53 25 62 52