Imprimer la page
Partager la page

La vidéo-verbalisation renforce
la sûreté ferroviaire

Publié le 23 juillet 2018 à 14:07

Depuis le début de l’année, la sûreté mène ses premières opérations de vidéo-verbalisation. Organisée en lien étroit avec les activités, cette méthode de travail permet de lutter efficacement contre des infractions récurrentes.


Les agents de la sûreté ferroviaire peuvent désormais constater et verbaliser une infraction non tarifaire grâce à un dispositif de vidéo protection. En pratique, l’intervention s’articule de façon complémentaire entre l’agent constatant les faits (l’opérateur vidéo) qui alerte l’agent verbalisateur sur place (le rédacteur du PV), tous deux assermentés. Les premières opérations ont déjà fait leur preuve, notamment en région Auvergne-Rhône-Alpes et Provence Alpes-Côte-d’Azur afin de lutter contre les traversées de voie.


Des choix ciblés

La vidéo-verbalisation se concentre principalement sur les sites présentant des situations dangereuses, identifiés comme prioritaires de concert et en amont avec les activités. En effet, il ne s’agit pas pour les vidéo-patrouilleurs de solliciter les équipes SUGE dans leur quotidien de manière improvisée.

«Les vidéo-patrouilleurs sont avant tout des agents SUGE qui connaissent bien le métier et les gares. Ils savent travailler avec discernement», rappelle Pascal Hustache, responsable du poste de commandement national sûreté Sud-Est.


«Un dispositif prometteur»

Hervé Labrunie, directeur de l’offre de service sûreté de la direction de la sûreté, explique que l’introduction de la vidéo-verbalisation vient renforcer la lutte contre certains comportements tels que les traversées de voie, les sauts de cabs, les fumeurs dans les gares, etc. «Nous valorisons la vidéo-verbalisation auprès de nos clients car elle illustre parfaitement notre capacité à innover, à faire évoluer nos gestes métiers. S’il est encore un peu tôt pour quantifier les PV issus de la vidéo-verbalisation […], à terme, le recours à ce dispositif prometteur laisse entrevoir d’autres possibilités en l’associant notamment aux futures capacités de consultations en direct des images embarquées», a-t-il déclaré.

La vidéo-verbalisation insuffle ainsi de nouvelles pratiques et permet à la sûreté de gagner toujours plus en efficacité.