Imprimer la page
Partager la page
RSS


#ALLOSIMONE

Créé le 11/07/2018 - Mis à jour le 13/07/2018

Dans le cadre du programme Information Voyageur, SNCF crée un hashtag dédié pour recueillir les signalements des clients sur Twitter : incohérence, anomalie, absence d’information liées au voyage… Ce 13 juillet, est lancé #AlloSimone. Entretien avec Simone Hérault, la voix et maintenant le visage de la SNCF.

Télécharger le communiqué de presse


Kit de presse à télécharger :
Affichage du fil :

SNCF
Simone Hérault, porte-parole des voyageurs de SNCF
BREVE - SNCF
Publié le 11/07/2018 à 17h29

Quiconque est un jour entré dans une gare au cours des trente dernières années connaît sa voix. Simone Hérault, que tous les amoureux de FIP connaissaient bien, est depuis 1982 la voix de la SNCF qui, partout en France, annoncent les départs et les arrivées des trains.

D’aucuns se sont amusés un jour à calculer le nombre d’annonces qu’elle a pu faire dans les 3 000 gares du pays : cela dépasse le milliard ! Aujourd’hui, la voix devient un visage sur le web en 3D / Motion Capture pour mieux informer les cinq millions de voyageurs qui chaque jour prennent le train.

Entretien avec Simone Hérault

Cela fait quel effet à la femme de radio de se retrouver à l’écran en version 3D ?

Simone Hérault : Je ne vous cacherais pas que la première fois cela fait… un choc (rires). Je ne m’étais pas préparée à devenir un jour une espèce de Reine des neiges de l’information ferroviaire…

Mais in fine, c’est le côté Fée Clochette qui m’a plu. Avec le petit coup de jeune, en plus, non ?  Et le résultat est assez époustouflant grâce au talent des dessinateurs digitaux de Label Anim, un mix tradition et modernité.

Et puis, c’est pour la bonne cause : participer à l’amélioration de l’information des millions de voyageurs qui chaque jour prennent le train.

Une amélioration qui passe essentiellement par le web ?

S.H. : Oui mais… pas que. En fait la SNCF, après les incidents de Montparnasse l’an dernier, a décidé de tout remettre à plat, de renverser la table et de se lancer dans une véritable révolution, structurelle et culturelle, qui concerne tous les cheminots. Cela va par exemple de l’unification des bases de données pour assurer une information cohérente à tous, à la nomination de dirigeants dédiés à l’information des clients, de la construction des postes de commandement nouvelle génération dans les grandes gares de tout le pays à la mise en place de nouveaux écrans plus grands et à la lecture plus facile dans les gares, l’édification à venir d’une tour de contrôle nationale… Vous le voyez, la liste est longue.

Mais le rôle de Simone dans tout cela ? Expliquez-nous.

S.H. : En fait, il s’agit d’associer les voyageurs à l’amélioration du système. Il y a encore tellement à faire…

Alors mon rôle sur Twitter notamment sera de dire aux voyageurs : « Prévenez-moi si vous constatez dans une gare que deux panneaux, côte à côte, donnent des infos contradictoires. Avertissez-moi si vous êtes arrêté en rase campagne sans la moindre information, si votre application bugue, etc. ».

Et là, je vais devenir la porte-parole des voyageurs, une sorte d’aiguillon pour rappeler l’entreprise à ses devoirs en matière d’information.

Simone, la voix de la SNCF va devenir le porte-voix des voyageurs…

S.H. : C’est cela. L’interface, comme disent les gens sérieux, entre la SNCF et ses clients. Moi, je préfère parler d’intermédiaire, de médiatrice, de facilitatrice entre les cheminots que j’adore, et les voyageurs dont je suis.

Bien sûr, je ne pourrai pas répondre personnellement à chacun des 5 millions de voyageurs quotidiens de la SNCF. Mais avec une équipe de plus de cinquante community managers, nous ferons remonter chaque message auprès des responsables des gares, des TGV, des TER, de lignes Transilien… pour que l’information des clients continuent à progresser chaque jour. 

Ça commence quand ?

S.H. : Le 13  juillet pour la deuxième vague des grands départs. Et ça se passe sur Twitter derrière l’hastag AlloSimone.

#AlloSimone, facile à retenir. Avec une campagne à la clé sur Twitter mais aussi en radio et dans les grandes gares.

C’est un joli coup de communication de la SNCF ?

S.H. : C’est surtout un joli coup de pouce pour qu’enfin les voyageurs obtiennent ce pour quoi ils ont payé : c’est-à-dire un trajet où l’on sait à quelle heure on part et surtout à quelle heure on arrive… C’est la moindre des choses, non ? Tout le monde a envie que ça s’améliore, les cheminots comme les voyageurs. J’avais envie de participer à cet effort. C’est mon côté service public pour tous les publics.

 

SNCF
VIDEO - SNCF
Publié le 11/07/2018 à 17:33
Vidéo :

© - SNCF

TWITTER Publié le 12/07/2018 à 14:21