Imprimer la page
Partager la page
RSS


PLAN GRAND FROID :
FAIRE FACE
AUX CONDITIONS MÉTÉO HIVERNALES

Créé le 16/01/2017 - Mis à jour le 08/02/2018

Une vague de froid revient début février sur une grande partie de la France. Ces conditions météorologiques fragilisent les infrastructures et le matériel ferroviaires. Le froid, la neige, le verglas, le gel, le vent ou de fortes pluies sont lourds de conséquences sur la circulation des trains. Des perturbations qui peuvent aller de légers retards jusqu'à une interruption complète de la circulation pour réparer les voies et les caténaires. Dans le cadre de son "plan grand froid", SNCF a mis en place des actions pour prévenir et anticiper l’impact des conditions hivernales sur le fonctionnement du système ferroviaire.

Télécharger l'infographie

Consulter la carte de vigilance Météo France


Affichage du fil :

Plan de transport prévu le 9/02
COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SNCF
Publié le 08/02/2018 à 19h00

Un trafic normal sur l'ensemble des axes TGV et un retour progressif à la normale pour les trains Transilien sont prévus vendredi 9 février. En raison des conditions météorologiques, la situation peut évoluer au cours de la journée et des limitations de vitesse des TGV peuvent être appliquées par mesure de sécurité.

SNCF
Point de situation à 7h le 8 février
BREVE - SNCF
Publié le 08/02/2018 à 7h55

Le trafic est conforme ce matin aux prévisions annoncées: normal ou quasi-normal selon les axes TGV, 2 trains sur 3 en Ile-de-France.

En raison des conditions hivernales actuelles, la circulation des trains est perturbée localement.

Le service est normal sur les axes TGV Nord, Est Européen et Sud-Est et proche de la normale sur l’axe Atlantique.

  • Le plan de transport sera à nouveau assuré dans son intégralité sur l’Axe Sud-Est (Lyon, Marseille, Montpellier…), sur l’Axe Nord (Lille) et sur l’Axe Est (Strasbourg) avec quelques rallongements de temps de parcours, de 30 minutes en moyenne, causés par les limitations de vitesse. Le trafic international est normal.

  • Sur l’axe Atlantique (Bretagne, Pays de Loire et Aquitaine), l’ensemble du trafic des trains sera assuré mais des temps de parcours sensiblement rallongés. En raison des conditions météorologiques, un nombre important de rames TGV ont été endommagées par des projections de glace (vitres brisées).

Sur Transilien, le trafic est conforme aux prévisions : 2 trains sur 3 en moyenne sur l’ensemble des lignes.

  • RER A : service normal
  • RER B : service normal
  • RER C : 1 train sur 2 (le tronçon central reste fermé jusqu’au 10 février en raison de la crue de la Seine)
  • RER D : 2 trains sur 3
  • RER E : service normal
  • Ligne H : 3 trains sur 4
  • Ligne K : 3 trains sur 4
  • Ligne J : 1 train sur 2
  • Ligne L : 1 train sur 2
  • Ligne N : 3 trains sur 4
  • Ligne P : 1 train sur 2
  • Ligne R : 2 trains sur 3
  • Ligne U : 1 train sur 2

L’ensemble des équipes SNCF sont mobilisées sur les voies, sur les quais, dans les gares, dans les ateliers et dans les trains pour assurer la continuité du service.

SNCF
L'impact de la neige sur la circulation des trains
DIAPORAMA
Publié le 07/02/2018 à 11:49
Le plan de transport prévu le 8/02
COMMUNIQUÉ DE PRESSE - SNCF
Publié le 07/02/2018 à 18h38

Les chutes de neige qui ont perduré une grande partie de la matinée ce mercredi 7 février en Ile-de-France ont affecté la circulation des trains Transilien. Le trafic s’est cependant amélioré depuis le début de l’après-midi. Demain, SNCF prévoit en matinée deux trains sur trois sur le réseau Transilien.

TWITTER Publié le 07/02/2018 à 13:53
SNCF
LES CONDITIONS DE CIRCULATION DU MERCREDI 7 FÉVRIER
BREVE - SNCF
Publié le 07/02/2018 à 14h15

SITUATION NORMALE OU QUASI-NORMALE POUR LES TGV ET TRAINS LONGUES DISTANCES - TRAFIC FERROVIAIRE PERTURBE EN ILE-DE-FRANCE

SNCF CONSEILLE DE REPORTER SES DEPLACEMENTS SUR LES LIGNES TRANSILIEN

Les chutes de neige ont perduré une grande partie de la matinée et le trafic ferroviaire reste perturbé en Ile-de-France, il s’améliore très notablement avec 2 trains sur 3 en moyenne sur les lignes Transilien. 

SNCF conseille en conséquence à ses clients Franciliens de reporter leurs déplacements dans la mesure du possible, et s’ils ne le peuvent pas, de se renseigner avant leur départ sur leurs canaux d’information habituels : Appli SNCF, sites internet, fils twitter…

Pour les grandes lignes, le plan de transport est toujours assuré dans son intégralité sur l’Axe Sud-Est (Lyon, Marseille, Montpellier…), sur l’Axe Nord (Lille) et sur l’Axe Est (Strasbourg) avec quelques rallongements de temps de parcours allant de 40 minutes en moyenne causés par des limitations de vitesse. 

Concernant l’Axe Atlantique (Bretagne, Pays-de-Loire et Aquitaine), 70% des trains sont assurés mais avec des temps de parcours sensiblement plus longs. En raison des conditions météorologiques, un nombre important de rames TGV a été endommagé par des projections de glace (vitres brisées).

Pour les clients TGV et longue distance, la Garantie 30 minutes est applicable. Elle prévoit un remboursement partiel du billet dès 30 minutes de retard à l’arrivée. Les clients peuvent faire leur demande immédiatement après leur voyage et dans les 60 jours suivants. Le montant de la compensation est calculé au prorata du retard du train à l’arrivée.

La demande peut être faite :

  • directement en ligne sur le site g30.sncf.com
  • sur l’application SNCF en renseignant le numéro de dossier du voyage
  • dans un guichet en gare

Sur les lignes TGV Atlantique, Nord et Est, la vitesse des TGV est réduite comme hier sur trois lignes à grande vitesse. La vitesse habituelle de 300 ou 320 km/h est réduite selon les zones traversées à 220 voire à 160 km afin d’éviter la formation de blocs de glace sous les bas de caisse des trains et leur projection, ce qui occasionne d’importants dégâts au matériel roulant et aux installations fixes. Ces limitations de vitesse génèrent des retards qui dépendent des trajets et de la longueur des zones enneigées traversées.

Toutes les équipes SNCF sont bien évidemment mobilisées pour accompagner nos clients aujourd’hui.

SNCF
Les conditions de circulation du mardi 6 février
BREVE - SNCF
Publié le 06/02/2018 à 12h52

Les chutes de neige ont nécessité mardi 6 février l’activation des mesures habituelles liées aux intempéries hivernales.

Pour acheminer les clients dans de bonnes conditions de sécurité, SNCF a réduit la vitesse des trains sur les LGV Atlantique, Nord et Est Européenne à 230/220 km/h voire 160km/h. En effet, il s'agit d'éviter les possibles projections de blocs de neige et de glace accumulés sous les bas de caisse des trains et qui peuvent se détacher au croisement de deux TGV et occasionner des bris de vitres et de pare-brise ainsi que des dégradations d’installations. Ces limitations de vitesse occasionnent des retards compris entre 10 et 40 minutes selon les trajets.

Ces limitations de vitesse génèrent des retards qui dépendent des trajets et de la longueur des zones de ralentissement.

Les conditions météorologiques sont également à l'origine d'un dérangement de signalisation entre Marcoussis et Massy, incident qui a perturbé le trafic sur l'axe Atlantique. L’intervention des agents de SNCF Réseau est en cours et les TGV sont détournés par la ligne classique (3 dans le sens Bretagne-Paris et 3 dans le sens Paris-Bretagne).

Les retards à l’arrivée et au départ de la gare de Paris-Montparnasse sont majoritairement compris entre 15 minutes et 2 heures.

Les gilets rouges sont mobilisés en gare de Paris-Montparnasse pour accueillir les voyageurs et des boissons chaudes y sont servies depuis midi.

Du côté de la gare de Paris-Saint-Lazare, des suppressions de trains seront nécessaires sur la ligne J (Paris-Mantes via Poissy) et L (Paris-Mantes via Conflans) ainsi que sur la liaison Paris-Nanterre Université.

SNCF
Infographie : impact de la neige sur la circulation des trains
VIDEO - SNCF
Publié le 05/12/2017
Vidéo : Infographie : impact de la neige sur la circulation des trains

© - SNCF

SNCF
Les conséquences du froid sur la voie ferrée
BREVE - SNCF
Publié le 05/12/2017 à 14h15
  • L’accumulation de neige dans les aiguillages empêche les manœuvres et bloque les circulations.
  • Les chutes de neige abondantes peuvent obstruer la voie.
  • L’accumulation de glace autour de la caténaire perturbe le passage du courant et peut provoquer l’arrêt des circulations sur certaines lignes.
  • Avec le froid, l’acier se rétracte et provoque des fissures qui peuvent engendrer des ruptures de rails.
  • L’enneigement des quais rend l’accès des voyageurs impossible ou dangereux.
  • Les blocs de neige glacés par le souffle des trains et projetés agissent comme des projectiles dangereux. Plusieurs centaines de vitres sont cassées chaque année.
  • L’ampleur et les conséquences des chutes de neige restent imprévisibles. Selon les conditions météo, la vitesse des trains peut être réduite, des trains peuvent même être supprimés.
SNCF
Les moyens pour combattre les conditions hivernales
BREVE - SNCF
Publié le 05/12/2017 à 14h15
  • Les aiguillages bénéficient d’une surveillance accrue par des agents en période de neige.
  • Des réchauffeurs d’aiguilles sont aussi mis en place. Pour dégager les voies, 57 engins « chasse-neige » sont pré positionnés aux endroits à risques.
  • Sur les lignes classiques, un train dit « racleur » circule équipé de pantographes avec bandes d’archet en acier pour agir sur l’accumulation de glace sur la caténaire. L’acquisition de 12 nouveaux engins est prévue pour l’hiver 2017 (contre 9 engins en 2016 et 5 en 2015).
  • Sur d’autres lignes, des installations de dégivrage électrique sont utilisées pour réchauffer la caténaire.
  • Les rails sont régulièrement contrôlés par des trains spéciaux ou par des agents munis d’appareils portatifs.
  • Le déneigement des quais nécessitent une main d’œuvre importante : SNCF fait appel à son personnel et aussi à des entreprises prestataires. 4 millions d'euros ont été investis en 2017 pour le déneigement et le déglaçage des quais, la main d’œuvre et les produits et les équipements de déneigement (sel, sable, pelles, balais, gants, lunettes...)

FONGLASLIK, un produit traçable et projetable est actuellement en test sur les lignes D et R. Il s’agit d’un produit liquide qui se répand à l’aide d’un pulvérisateur, permettant de dégeler les quais et les bordures. Ce type de produit est également utilisé dans l’aérien pour dégeler les pistes.

  • Pour les trains, des protections sont installées autour des organes sensibles. La technique Carglass est utilisée pour réparer les bris de vitres (réparation des vitres par injection de résine). Lorsque cela semble nécessaire, la vitesse des trains est réduite, à 220 voire 160 km/h pour les TGV et à 120 km/h pour les Intercités et les TER.

En 2017, l’experimentation PREVINEIGE est reconduite sur les axes TGV EST (étendue également sur la portion Baudrecourt-Vendenheim) et SUD-EST. Grâce à un retraitement des données METEOFRANCE, des préconisations de limitation de vitesse seront faites aux acteurs qui prépareront leur mise en œuvre ainsi que les mesures préventives.

SNCF
Le plan grand froid pour le système ferroviaire
DIAPORAMA
Publié le 04/12/2017 à 11:31
SNCF
Les actions du plan grand froid
VIDEO - SNCF
Publié le 16/01/2017 à 11:52
Vidéo : Les actions du plan grand froid

© - SNCF

SNCF
Information et prise en charge des voyageurs
BREVE - SNCF
Publié le 05/12/2017 à 14h15

Pendant l’hiver, selon les conditions climatiques, SNCF peut décider de réduire la vitesse des trains voire d’en supprimer certains pour des raisons de sécurité. Dans tous les cas, l’entreprise veille à transmettre  aux voyageurs l’information la plus pertinente possible :

  • Si la chute de neige est prévisible (c’est-à-dire si l’alerte météo est donnée 36 heures à l’avance), une information fiable sera délivrée au plus tard 24 heures avant le début de la perturbation.
  • Si l’information n’est pas prévisible (alerte moins de 36 heures avant la chute de neige), l’information sera fiable mais elle sera donnée avec moins d’anticipation.

SNCF dispose de visuels permettant de communiquer sur les plans de transports adaptés, affichés ou distribués sous forme de tract en gare.

Dans les trains, les contrôleurs sont équipés de smartphone pour fournir de l’information aux voyageurs en temps réel. Un plateau d’assistance ouvert tous les jours de 6h à 22h est à la disposition de ces agents.

Dans le cas de difficultés de rapatriement de voyageurs, 50 gares dites « d’accueil » peuvent accueillir les voyageurs. Ces gares ont la capacité de recevoir des rames et disposent de personnel disponible en gare ou de Volontaires de l’Information ainsi que des possibilités d’avitaillement. De plus, des stocks d’avitaillement sont disponibles dans les 250 gares principales : 27 000 couvertures, 13 000 coffrets Chaud’Collation (avec boissons chaudes), 125 000 coffrets repas, 10 600 kits de nuit…

SNCF
Chiffres clés
BREVE - SNCF
Publié le 05/12/2017 à 14h15
  • 57 engins "chasse-neige"
  • 4 millions d'euros, c'est le prix d'achat d'un engin chasse-neige automoteur
  • 4 millions d'euros investis en 2017 en produits et moyens de déneigement
  • 50 gares d'accueil
  • 27 000 couvertures
  • 10 000 tonnes de neige par heure déblayées par les nouveaux chasse-neiges
SNCF
Impact de l'hiver sur le matériel ferroviaire
DIAPORAMA
Publié le 19/11/2013 à 11h52